Côté jardin

La terrasse avide de rencontre assoiffée

Envahie d’artichaut échevelé

Arraché de sa tige

Déplanté dans ton cœur

Lumière violette violente ton sexe

volette et perce des traces d’azur

Une folle traîne

absurde limace

livraison d’extase en livrée de chasseur

Une grandeur évanouie

venteuse altitude parsemée de roches claires

Des obstacles

Des ardeurs

Odeurs de résine galopent et tapinent

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s