L’amant

Amant ardent ton épée me pourfend

Déchire mon corps sage de repos

Ennemi impérieux tu m’écorches de honte

Tu attises ma rage de n’avoir point de lame

J’ouvrirais un passage aberrant

Je fouillerais tes entrailles dénudées

Je sculpterais tes chairs rougies

et autres agaceries

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s