Évasion

Neuf cent soixante-treize. Il les a comptés. Neuf cent soixante-treize. Ni plus ni moins. Le temps d’achever, génère un doute. Le temps passe trop lentement pour les reconnaître. Enlacés, pliés. Cassés. Neuf cent soixante treize, pourtant. Il en est sûr. Pas un ne manque à son appel, pas un n’ira s’enfuir lorsqu’on les conduira. Pas un, mais neuf cent soixante treize, iront tranquilles à la mort.

Neuf cent soixante douze, compte-t-il en s’endormant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s