Eros

Tes doigts musqués d’indiscrétion

sont un aimant douloureux

Mon indolent port de panthère

brisé d’un collier ruisselant

Ta cuisse affleurée masque une splendeur souterraine

enveloppe spasmodique d’un serpent fasciné

Tes caresses ébouillantent ma peau affaiblie

elle roule et s’enfuit sous tes ongles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s