Renaissance

Le coeur goutte comme une outre mal bue

Sur mon dos

sur mes reins comme des cailloux

Sortie d’une ruine

une fée danse

Ses pieds martèlent des horreurs complices

carcan corseté d’un viol éperdu

Un filon d’amour libère une veine somptueuse

Un amant minéral écoule ses pépites

J’aime et tu es comme un roc

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s