Océan I

Une mer est sortie de tes yeux

Formellement féminine

Universellement humaine

Absolument

Ton étendue de peau saline arrime à la vie les caresses que mon corps

Ta bouche rieuse esquisse les contours que mon âme

Que l’enfant qui renaît

Qui jaillit de ton regard au plus clair de l’amour

Au plus tendre du désir

Au plus rire du soupir d’être jeune avec toi

Planant aérien dans l’espace de nous deux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s