Rédimer

Le volontaire épouse une pente raide, dure et accrocheuses. La texture en dégoutte sur sa main, les accroches s’avouent tordues, délicates, méritantes. D’en haut sa parole envahit l’espace. Un instant il pavane au-dessus de la foule fluctuante et menue, aux chevilles hésitantes à le suivre.

Et puis : Vertige. Élan. Vol. Jouissance. Furie.

Accident.

Holocauste rutilant, désordonné et crasseux, son cou offert à la tranche a quitté son attache.

Son cœur perdu dans le silence revenu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s