Petit soleil

Petit soleil pointe sous mon oreiller. Charme. Luit. Chauffe la toile, pétrit la mousse, libère mes cheveux. Petit soleil évacue le rêve mauvais, d’un rai il me tend, de l’ombre il m’extrait, hors de peine et de désespoir.

Petit soleil caresse la peau qui décolle du drap, accompagne le corps, accueille la chair. Il me lève, me vêt, m’actionne. M’offre au temps de la nuit, au sombre jour dehors.

Petit soleil est ma lune aujourd’hui.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s