Elle comme Icare

L’ambitieuse évadée s’est bien ri de la geôle

Elle a pigné des poings elle a frappé des pieds

d’une source tarie n’attendant plus l’obole

est allée, de dépit, se jucher sur le dais

De là-haut elle attise, elle rit de leurs peurs

Enflammée de sang-froid, vaccinée au bonheur

devant tous les perdants criant à ses façons

elle est, s’envolant, une forte apparition.

Ardente, heureuse et solitaire

elle s’extirpe, s’élève en un coup de défi

Son éclat se ternit. Elle perd.

Sous le soleil gagnant, un reflet de sa vie

sur le glacier la repère.

Son échappée conclue au pied du mont maudit

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s