Swim, run, bike

« Swim, run, bike » t’oblige quoi faire, invite des tâches, assène des ordres, t’épuise d’avance.

« Swim, run, bike », et pourquoi pas « drink, fuck, eat », « sing, dance, sleep », et pourquoi pas « eat, pray, love » ?

Cherchant à revivre tu veux taire les injonctions exigeantes, obligations épuisantes. Alors, écrase ton pastel et repeins le monde. Les couleurs de la vie sont rouges comme l’effort, fauves comme le plaisir, bleues comme la méditation, vertes comme la paix. Elles te donnent la force, te forment l’idée, te projettent en futur, éclaboussent tes sens de puissance, de jouissance et de sens.

Alors « Paint, paint, paint » peut-être, mais douceur dans la voix, légèreté dans le ton, arc-en-ciel dans les yeux, aucun autre ordre ici que celui du cosmos invitant qui t’ouvre à la vie toute entière.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s