Sur le quai

Les traces du passé sont éparpillées. Une marque dans le sable, des photos déplacées, une porte mal fermée. Il y a en gare d’… un pas laissé dans du goudron tiède, un mégot figé dans du ciment juste coulé, et dans la campagne derrière, une branche cassée nette sous un arbre meurtri.

Une valise, abandonnée.

Dans le jardin, un collier de perles au pied d’un citronnier… dans l’air tiède, un parfum enfui… une calme illusion… un moment d’abstention où tous se referment comme une mer qui se calme après une journée agitée, avant la grosse tempête.

Une heure de pause avant la confrontation, une heure de concentration.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s