Frontière, à l’Est

L’Asie s’étend tout autour.

Plaine sans fin, distance et désert, le vide avant la plus dense des villes. Par-delà des lignes peu sûres, tracées dans un temps ancien, pointe le dôme imaginé de Jérusalem, le dôme symbole d’un Orient qui se précise.

F… goûte le plaisir de l’attente. Invente des raisons de ne pas se hâter. Le vent venu des plateaux soulève le sable, les hommes sans parole ignorent son inaction. Et les femmes aux yeux sans visage. Premier voyage, première évasion. Le masculin pays à l’est des femmes lui parle d’une voix inventée. Cheminant à rebours, il traque l’ombre derrière l’hospitalité.

Il attend.

Il attend dans la nuit froide.

En boule sur le sol, il regarde les étoiles. Un ciel tellement pluriel, il s’y perd, le ciel grand ouvert pleut d’étoiles qui l’aspergent d’étincelles, le font briller dans le noir. La poussière d’étoiles le nourrit, ses rêves s’abreuvent à la force magique des lumières gratuites.

F…, né à l’Histoire une nuit d’étoiles filantes, se prépare à passer de l’autre côté.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s