Correction


On subit correction quand on regarde les yeux
On prend correction quand on s’affronte à deux
Et le temps et le temps te corrige sans cesse
Te dément te défend arrête toute ivresse
Correction de malaise gros et lourd qui empèse se répand tout enflé te masque la lueur
Gros malaise habité de tes lourdes terreurs qui corrige sans un mot t’offre le souci la violence dégoûtée

Eh, regarde !

Et la traîne du ciel qui observe narquois les tentatives hautaines les ratés les envois
Et se rit et se gausse et se moque de toi
Correction impossible à ton échelle humaine

Correction inattendue d’égarements impromptus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s