Le rythme la bouée

Les percutes te rassurent elles te font du ménage enlèvent les doutes qui t’aspergent de tristesse
Essayer essaye de chanter en silence
Essayer essayer de danser immobile
Retenir jusqu’au bout les paroles basculantes les phrases répétitives les adresses impossibles


Essayer échouer et couler


Le rythme comme une bouée t’assure le nez te lève la tête ses esprits combatifs te retiennent
Essayer encore essayer de jouer le bravache d’être fier et taiseux d’étouffer tes profondeurs
Essayer essayer de compter les souffles

Sentir ton corps s’alourdir ton sang s’épaissir
Tes doigts se recroqueviller
Ton cœur s’inonder
Essayer d’entendre le silence qui te noie
Et puis repartir repartir de plus belle aux percutes salvatrices

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s